Le coût total moyen d’une violation de données a reculé par rapport à 2019 de 1,5% à 3,86 millions de dollars *.

En France, il a baissé de 5,2% à 4,1 M$ (3,6 M€) (dépenses directes et indirectes engagées).
Aux États-Unis, en revanche ce coût a augmenté de plus de 5% à 8,54 M$.

La situation des entreprises concernées est en revanche disparate selon leur degré d’automatisation des procédure de sécurité et de réponse aux attaques.

Plus l’entreprise est expérimentée et vigilante en matière de sécurité, plus la facture baisse.

*Enquête Ponemon Institute / IBM 2020. (A retrouver ici)